Plantes envahissantes de la zone 8: comment éviter les espèces végétales envahissantes dans votre zone

Plantes envahissantes de la zone 8: comment éviter les espèces végétales envahissantes dans votre zone

Par: Mary H. Dyer, rédactrice de jardin accréditée

Les plantes envahissantes sont des espèces non indigènes susceptibles de se propager de manière agressive, chassant les plantes indigènes et causant de graves dommages environnementaux ou économiques. Les plantes envahissantes se propagent de diverses manières, notamment par l'eau, le vent et les oiseaux. Beaucoup ont été introduits en Amérique du Nord de manière très innocente par des immigrants qui voulaient faire venir une plante bien-aimée de leur pays d'origine.

Espèces végétales envahissantes dans votre zone

Si vous n’êtes pas sûr qu’une plante soit potentiellement problématique dans votre région, il est toujours préférable de vérifier auprès de votre bureau local d’extension coopérative les espèces végétales envahissantes dans votre zone. Gardez à l'esprit qu'une fois établie, le contrôle des plantes envahissantes est extrêmement difficile et, parfois, presque impossible. Votre bureau de vulgarisation ou une pépinière réputée peut vous conseiller sur des alternatives non invasives.

En attendant, lisez la suite pour une courte liste des nombreuses plantes envahissantes de la zone 8. Gardez à l'esprit, cependant, qu'une plante peut ne pas être envahissante dans toutes les zones de la zone 8, car les zones de rusticité USDA sont une indication de la température et n'ont rien à voir avec d'autres conditions de croissance.

Plantes envahissantes dans la zone 8

Olive d'automne - Un arbuste à feuilles caduques tolérant à la sécheresse, l'olivier d'automne (Elaegnus ombelle) présente des fleurs blanches argentées et des fruits rouge vif en automne. Comme beaucoup de plantes qui produisent des fruits, l'olive d'automne est largement répandue par les oiseaux qui distribuent les graines dans leurs déchets.

Salicaire pourpre - Originaire d'Europe et d'Asie, salicaire violette (Lythrum salicaria) envahit les rives des lacs, les marais et les fossés de drainage, rendant souvent les zones humides inhospitalières pour les oiseaux et les animaux indigènes des zones humides. La salicaire pourpre a infesté les zones humides dans une grande partie du pays.

Épine-vinette japonaise - Épine-vinette japonaise (Berberis thunbergii) est un arbuste à feuilles caduques introduit aux États-Unis depuis la Russie en 1875, puis largement planté comme plante ornementale dans les jardins familiaux. L'épine-vinette japonaise est très envahissante dans une grande partie du nord-est des États-Unis.

Euonymus ailé - Également connu sous le nom de buisson ardent, d'arbre à fuseau ailé ou de wahoo ailé, euonymus ailé (Euonymus alatus) a été introduite aux États-Unis vers 1860 et est rapidement devenue une plante populaire dans les paysages américains. C'est une menace dans de nombreux habitats dans la partie orientale du pays.

Renouée du Japon - Introduite aux États-Unis en provenance d'Asie orientale à la fin des années 1800, la renouée du Japon (Polygonum cuspidatum) était un ravageur envahissant dans les années 1930. Une fois établie, la renouée japonaise se propage rapidement, créant des fourrés denses qui étouffent la végétation indigène. Cette mauvaise herbe envahissante pousse dans une grande partie de l'Amérique du Nord unie, à l'exception du Grand Sud.

Stiltgrass japonais - Une herbe annuelle, stiltgrass japonais (Microstegium vimineum) est connu sous un certain nombre de noms, y compris le népalais browntop, bamboograss et eulalia. Elle est également connue sous le nom d'herbe d'emballage chinoise car elle a probablement été introduite dans ce pays depuis la Chine comme matériau d'emballage vers 1919. Jusqu'à présent, l'herbe sur pilotis japonaise s'est étendue à au moins 26 États.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le


20 plantes envahissantes vendues dans les pépinières que vous ne devriez jamais utiliser

Steph Coelho

Steph est un instructeur certifié de jardinage Square Food qui jardine depuis plus de 10 ans au Canada où les hivers sont longs et froids et les étés imprévisibles. Elle est bénévole pour le projet Incredible Edible de sa communauté. Dans le passé, elle a créé un espace de jardinage éducatif pour les personnes âgées et a donné des cours dans un centre communautaire local où elle a créé son propre programme et ses propres activités. Elle a participé à plusieurs journées des jardins municipaux locaux où elle a installé un kiosque pour sensibiliser les citoyens aux joies du jardinage.

Nous y avons tous été. Vous êtes au magasin de jardinage et un employé vous suggère la plante «parfaite» pour remplir un espace et nourrir votre famille. Vous ne savez pas que des années plus tard, ces plantes envahissantes pourraient devenir un ravageur - sinon une menace - pour votre jardin et l'environnement.

Les plantes commercialisées comme à croissance rapide, sans entretien ou à propagation rapide peuvent être des attaquants du jardin déguisés. Vous seriez surpris de voir combien de plantes communes ont du mal à se faire passer pour quelque chose de bénéfique. La prochaine fois que vous vous préparerez à ajouter une plante à votre espace, armez-vous d'un peu de connaissances sur les plantes envahissantes et les plantes agressives qui feront plus de mal que de bien.


Salicaire pourpre (Lythrum salicaria)

Salicaire pourpre de GartenAkademie (Travail personnel) [GFDL ou CC BY 3.0], via Wikimedia Commons

Salicaire pourpre (Lythrum salicaria) est une plante vivace très résistante qui se propage facilement et peut étouffer très rapidement une zone humide naturelle (ou un champ).

La densité des pousses tue toutes les autres plantes sur son passage, c'est pourquoi elle figure sur de nombreuses listes d'espèces envahissantes à travers l'Amérique du Nord (et a même été interdite à certains endroits).

Cooper Marsh Purple Loosestrife Par Saffron Blaze (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Cette image de la zone de conservation du marais Cooper en Ontario, au Canada, montre à quel point elle peut être envahissante.

Des variétés de salicaire de jardin sont toujours en vente dans certains endroits et sont parfois incluses dans des paquets de graines de fleurs sauvages.

Comme ceux-ci peuvent se croiser avec des variétés sauvages pour créer des graines, assurez-vous de vérifier ce que vous achetez.


Etat de Washington

Ci-dessous, vous trouverez des alternatives non invasives aux mauvaises herbes envahissantes ou nocives courantes.

Vous cherchez à remplacer une usine spécifique? Cliquez ici pour accéder à cette section!

Vous recherchez un autre type de plante?

Alternatives à Butterfly Bush

INVASIF: Butterfly Bush

Buddleja davidii

Mauvaises herbes nuisibles de classe B de l'État de Washington

Avec ses fleurs violettes voyantes et sa capacité à prospérer dans diverses conditions, le buisson aux papillons est devenu un jardin ornemental populaire en Amérique du Nord. Cependant, il a échappé à la culture, envahissant les bords des routes, les clairières exploitées et d'autres zones perturbées où il peut former des fourrés denses. Dans le nord-ouest du Pacifique, il est problématique le long des rivières et des ruisseaux, où il emprisonne les sédiments. Il ne semble pas être une plante hôte pour de nombreuses larves de papillons, mais il peut déplacer des espèces de saules indigènes dont beaucoup de nos larves de papillons indigènes se nourrissent.

Plus de choix: arbustes à papillons non invasifs Buddleja fallowiana, B. globosaet hybrides interspécifiques de Buddleja tels que B. x weyeriana. Également: Caryopteris x clandonensis, Rose-de-Sharon (Hibiscus syriacus), et les natifs de Lewis 'mock orange (Philadelphus lewisii) et groseille à fleurs rouges (Ribes sanguineum).

En savoir plus ici:

Alternative recommandée: Lilas de Californie

Ceanothus «Victoria», «Dark Star», «Julia Phelps», «Blue Mist», C. x vetchianus

Un arbuste à feuilles persistantes soigné et bien rangé, fleurissant abondamment et aimant le soleil.

• Magnifique arbuste à croissance rapide et tolérant à la sécheresse pour les sols bien drainés, cette plante fixatrice d'azote tolère les sols pauvres.
• Il attire les papillons et les abeilles.
• Les belles fleurs sont bleues et parfumées, avec une longue floraison printanière.
• C'est une plante très autonome, facile à entretenir, sans problèmes de ravageurs ou de maladies.
• Le lilas de Californie est persistant et semble net et vert toute l'année.
• «Victoria» est un excellent choix de plantes.

Image Cougracieuseté de la pépinière de Monrovia

Alternative recommandée: arbre chaste

Vitex agnus-castus

Un arbuste grand et droit ressemblant à un buddleja pour un site chaud et ensoleillé.

• Les fleurs de l'été au début de l'automne ajoutent de la couleur aux fleurs à la même période de l'année que les papillons.
• Les fleurs sont de forme lilas, parfumées et lavande-violet ou blanc, fleurissant de la fin de l'été à l'automne en plein soleil.
• Le necter attire les abeilles et les papillons et le feuillage fournit de la nourriture aux larves de papillons.
• Le feuillage vert foncé à composition palmée est aromatique.
• L'arbre chaste est exempt de parasites et de maladies.

Image Cougracieuseté d'Alice Coulthard

Alternative recommandée: Pacific Ninebark

Physocarpus capitatus et cultivars

Un arbuste à la floraison abondante avec une belle écorce hirsute pour le plein soleil ou l'ombre.
• Il attire les papillons et leurs larves.
• Les fleurs sont des pompons arrondis allant du blanc au blanc-rose et la floraison est antérieure à celle du papillon - du printemps au début de l'été.
• Un arbuste à feuilles caduques au port dressé atteignant une hauteur similaire à l'arbuste aux papillons (12 à 15 pieds). Il peut être maintenu à 8-10 pieds et est adapté à un large éventail de sols et à une exposition au soleil.

Image Cougracieuseté de M.R. et R.W. Smith

Alternatives à Spurge Laurel

INVASIF: Euphorbe Laurel

Daphné laureola

Mauvaises herbes nuisibles de classe B de l'État de Washington

Le laurier euphorbe est un arbuste ornemental tolérant à l'ombre avec des feuilles persistantes brillantes et sombres et des fleurs vert clair. Les oiseaux répandent ses baies noir bleuâtre dans le sous-étage de la forêt, où l'arbuste est en concurrence avec les plantes indigènes pour l'eau et les nutriments. Originaire d'Europe et d'Afrique du Nord, le laurier euphorbe est considéré comme l'une des dix principales plantes menaçant les rares écosystèmes de chênes de Garry en Colombie-Britannique et se propage dans tout l'État de Washington et de l'Oregon. Sa sève et ses baies sont également toxiques.

Plus de choix: Mock orange mexicain (Choisya «Aztec Pearl»), sweetbox parfumée (Sarcococca ruscifolia), Skimmia cultivars, daphné hybride panaché (Daphné × burkwoodii «Carol Mackie»), daphné hybride (Daphné x transatlantica «Eternal Fragrance») et notre myrtille à feuilles persistantes indigène (Vaccinium ovatum).

En savoir plus ici:

Image CouGracieuseté du district de conservation des sols et de l'eau du comté de Yamhill

Alternative recommandée: Winter Daphné

Daphne odora «Aureomarginata»

C'est un arbuste à la floraison hivernale et délicieusement parfumé.

• L'ornement attrayant a des fleurs plus grandes, parfumées et rosâtres que le laurier euphorbe.
• Cet arbuste préfère les zones ombragées.
• Tout comme le laurier euphorien, la daphné hivernale fleurit tôt, de février à mars, et est également à feuilles persistantes.
• Le cultivar ‘Aureomarginata’ a une marge de feuille d’or crémeux contrastée. L'espèce a des feuilles entièrement vertes et est également recommandée.


Image Cougracieuseté de la pépinière de Monrovia

Alternative recommandée: Daphnoides Rhododendron

Daphne odora «Aureomarginata»

De belles et grandes fleurs violettes ornent cet arbuste à feuilles persistantes.

• Les grandes fleurs violettes sont accrocheuses, contrairement aux insignifiantes fleurs blanc verdâtre de l'euphorbe.
• Ce rhododendron n’a pas de fleurs parfumées de l’espèce Daphné.
• Il préfère le soleil à l'ombre partielle.
• Daphnoides fleurit après l'euphorbe, à la fin du printemps.
• Comme son nom l'indique, les feuilles sont très «daphnées».

Image Cougracieuseté de Pat Breen, Oregon State University

Alternative recommandée: Salal

Gaultheria shallon

Un arbuste indigène à feuilles persistantes hautement adaptable avec des feuilles rondes coriaces.

• De petites fleurs blanches en forme de cloche fleurissent de mars à juin, avec des baies violacées apparaissant à la fin de l'été.
• Salal habite une grande variété de types de sols et de niveaux de luminosité.
• Il attire la faune, y compris les abeilles mellifères, les papillons et leurs larves.
• Le feuillage est souvent utilisé dans les compositions florales.
• Cet arbuste arrondi et dense pousse de 3 à 6 pieds de haut et jusqu'à 10 pieds de haut sur les sites favorables.


Alternatives à English Holly

INVASIVE: Holly anglais

Ilex aquifolium

Espèces du moniteur de l'État de Washington

Le feuillage persistant et les baies rouges du houx anglais en font un arbuste de haie traditionnel dans le nord-ouest du Pacifique. Deux caractéristiques distinctes des feuilles sont évidentes, vertes et panachées. La variété verte solide a été trouvée s'échappant à l'extérieur des jardins. Les oiseaux utilisent les baies comme source de nourriture et répandent les graines dans les zones environnantes où les plantes peuvent se propager. Le climat du nord-ouest étant similaire à celui de l’Europe indigène de l’espèce, le houx anglais apparaît sous forme d’arbustes épars ou d’arbres à faible croissance dans les forêts des basses terres de l’ouest de Washington.

Plus de choix: cultivars de houx anglais Ilex aquifolium «Ferox Argenta» et «Gold Coast», Berberis x Gladwynensis «William Penn», Eucryphia glutinosaet les cultivars de sapin résistants aux maladies tels que Pyracantha «Mohave» et P. koidzumii 'La victoire'.

En savoir plus ici:

Alternative recommandée: Meserve Hybrid Hollies

Ilex x meserveae «Blue Boy», «Blue Girl», «Blue Prince», «Blue Princess», «China Boy», «China Girl», «Berry Magic» et «Ebony Magie»

Si vous voulez beaucoup de baies et un beau feuillage de houx, ces hybrides sont les plantes qu'il vous faut.

• Comme le houx anglais, les cultivars femelles ne donneront beaucoup de fruits que lorsqu'ils seront pollinisés.
• Tous sont à feuilles persistantes avec un port dense et prennent une taille importante, ce qui fait de bonnes haies et des plantes de criblage.
• Tous les cultivars atteignent 15 à 18 pieds ou moins plus faciles à entretenir comme haie que le houx anglais.

Image Cougracieuseté de Pat Breen, Oregon State University

Alternative recommandée: raisin haut de l'Oregon

Berberis aquifolium (synonyme Mahonia aquifolium)

Plante avec un port dense, droit, presque en forme de pilier et des feuilles vert foncé ressemblant à du houx.

• Une excellente plante indigène, pour le criblage et la couverture dans un site ensoleillé, densément recouvert de feuilles.
• Plus petit que le houx anglais, le grand raisin de l'Oregon atteindra 8 à 10 pieds dans le temps.
• Contrairement au houx, les fleurs jaune vif de cette plante sont ornementales, apparaissent au tout début du printemps et sont suivies de baies bleu-noir, et non rouges, en été.
• Facile à cultiver dans une variété de sols.

Image Cougracieuseté de Ben Legler

Alternative recommandée: Osmanthus ou faux houx

Osmanthus heterophyllus

Idéal pour le dépistage, cet arbuste ressemble à un houx anglais sans baies.

• Cette plante est souvent confondue avec un houx et, comme le houx, est bien adaptée pour le criblage et les haies en raison de son port dressé densément ramifié.
• L'absence de fruits rouges est compensée par des fleurs petites mais très parfumées en automne.
• Il pousse 15 pieds ou plus dans une variété de types de sol et au soleil ou à l'ombre partielle.
• Facile à entretenir, il est exempt de toute maladie ou ravageur défigurant.
• Les cultivars «Goshiki», «Purpureus» et «Variegatus» sont de grands choix de plantes.

Image CouGracieuseté de Richie Steffen, Great Plants Picks

Alternatives à Black Locust

INVASIF: Criquet noir

Robinia pseudoacacia

Originaire du sud des États-Unis, le criquet noir a été largement planté pour ses fleurs attrayantes et parfumées, son bois dur et sa croissance rapide. Ce membre grand, épineux et à croissance rapide de la famille des légumineuses peut rapidement former des peuplements denses dans les prairies et le long des lisières de forêt, déplaçant la végétation indigène et réduisant le sous-étage herbacé. Il est bon pour surpasser de nombreuses autres plantes en raison de sa capacité de fixation de l'azote. Déjà problématique dans le nord-est des États-Unis et au Texas, le criquet noir est également envahissant dans le nord-ouest du Pacifique et en Californie.

Plus de choix: Katsura (Cercidiphyllum japonica), Tulipier américain (Liriodendron tulipifera) et l'arbre des savants japonais (Sophora japonica).

Alternative recommandée: Oregon Ash

Fraxinus latifolia

Originaire du nord-ouest du Pacifique, cet arbre pousse bien dans les sols humides.

• Les feuilles vertes pâles et composées donnent une texture semblable à celle du criquet noir.
• Les folioles du frêne de l'Oregon sont plus grandes que celles du criquet noir.
• D'une hauteur similaire à celle des criquets, les cendres de l'Oregon peuvent atteindre jusqu'à 80 pieds.
• La forme ronde et pleine de la couronne des arbres matures est similaire à celle du criquet noir.

Image Cougracieuseté de Pat Breen, Oregon State University

Alternative recommandée: caféier du Kentucky

Gymnocladus dioicus

Un arbre résistant à la sécheresse et à la pollution atmosphérique pour les sites humides et bien drainés.

• Les petites folioles sur les feuilles composées donnent une texture légère et aérée.
• Les gousses, semblables à celles du criquet noir, peuvent être évitées en plantant des arbres mâles.
• Avec des hauteurs allant jusqu'à 75 pieds, le caféier du Kentucky offre un effet de couvert d'ombre similaire.
• Bien que de croissance modérément rapide, le caféier du Kentucky ne sème pas de manière agressive comme le criquet noir.

Image Cougracieuseté de Pat Breen, Oregon State University

Alternative recommandée: Golden Rain Tree

Koelreuteria paniculata

Cet arbre ornemental de taille moyenne tolère un large éventail de conditions de sol dans des sites ensoleillés à partiellement ombragés.

• Des fleurs jaunes voyantes ornent ce qui est l'un des rares arbres fleurissant au milieu de l'été.
• Le feuillage composé offre une texture similaire à celle du criquet noir.
• Les cosses de fruits ornementaux durent tout l'hiver.
• Comme le criquet noir, l'arbre à pluie doré pousse rapidement.
• Cet arbre est résistant aux maladies et aux ravageurs.

Image Cougracieuseté de Pat Breen, Oregon State University

Alternatives à l'aubépine européenne commune et au sorbier européen

INVASIF: Aubépine européenne commune et sorbier européen

Crataegus monogyna et Sorbus aucuparia

Ces petits arbres ornementaux sont populaires pour l'aménagement paysager en raison de leurs jolies fleurs blanches et de leurs fruits rouges voyants. Mais les oiseaux dispersent facilement les graines des plantations de jardin dans les zones naturelles, où l'aubépine déplace la végétation indigène et forme des fourrés impénétrables qui peuvent changer l'écosystème du sous-étage des forêts. Le sorbier européen peut s'établir à la fois dans les zones humides et les hautes terres. De belles versions natives de ces deux arbres existent, et une demande accrue de ces arbres créera une offre dans les pépinières.

Plus de choix: Autres espèces de sorbiers (Sorbus commixta et S. huphensis), Aubépine de Washington (Crataegus phaenopyrum), pomme de crabe (Malus «Evereste»), arbre savant japonais (Sophora japonica), et l'amélanchier occidental indigène (Amelanchier alnifolia), L'aubépine de Colombie (Crataegus columbiana) et le sorbier de Sitka (S. sitchensis).

Alternative recommandée: Douglas Hawthorn

Crataegus douglasii

Originaire de l'ouest de l'Amérique du Nord, ce petit arbre peut facilement être confondu avec le Crataegus monogyna envahissant.

• D'aspect similaire à l'aubépine envahissante à une seule graine, l'aubépine de Douglas se distingue par les trois à cinq nucules que l'on trouve dans le fruit et les feuilles moins lobées.
• Fleurs blanches voyantes s'ouvrent à la fin du printemps.
• Cet indigène assure le contrôle de l'érosion dans les sols humides et les zones riveraines.

Image Cougracieuseté de Pat Breen, Oregon State University

Alternative recommandée: Aubépine Lavelle

Crataegus x lavalleei

Un superbe arbre ornemental en toutes saisons pour les sites ensoleillés à partiellement ensoleillés et bien drainés - l'une des meilleures aubépines pour le jardin.

• Les grappes de fleurs blanches voyantes apparaissant entre mai et juin sont plus ornementales que l'aubépine et le frêne envahissants.
• Les fruits du pommetier rouge-orange vif contrastent avec les feuilles d'automne et l'écorce sombre.
• Les feuilles brillantes, vert foncé et à la texture audacieuse développent une belle teinte bronze à l'automne.
• Cet arbre est parfaitement adapté aux jardins urbains et suburbains, atteignant 25-30 pieds de haut et 20-25 pieds de large.

Image Cougracieuseté d'Alan Dodson, Great Plant Picks

Alternative recommandée: Pommetier occidental

Malus fusca

Originaire de la côte Pacifique pour les sols humides dans un site ensoleillé à partiellement ombragé.

• De jolies fleurs blanches à roses apparaissent à la mi-avril.
• Des pommetiers rouges comestibles mais acidulés sont visibles de la fin de l'été à l'automne.
• La couleur des feuilles rouge ou jaune-orange met en valeur votre jardin à l'automne.
• Cet indigène peut être utilisé comme petit arbuste ou arbre d'accent, atteignant 35 pieds de hauteur.

Image Cougracieuseté du Fr. Alfred Brousseau, Collège St. Mary

Liste complète des alternatives d'arbres et d'arbustes recommandées

Voici une liste d'arbres et d'arbustes recommandés pour l'ouest de l'État de Washington. Vous pouvez trouver plus de suggestions de plantes non invasives de votre pépinière locale, WSU Master Gardeners, et sur www.GreatPlantPicks.org.

  • Lilas de Californie, Ceanothus «Victoria», «Dark Star», «Julia Phelps», «Blue Mist», C. x vetchianus
  • Arbre chaste, Vitex agnus-castus
  • Pacific Ninebark, Physocarpus capitatus et cultivars
  • Buissons à papillons non invasifs, Buddleja fallowiana, B. globosa
  • Hybrides interspécifiques de Buddleja, tels que B. x weyeriana
  • Caryopteris x clandonensis
  • Rose-de-Sharon, Hibiscus syriacus
  • Lewis 'Mock Orange, Philadelphus lewisii
  • Groseille à fleurs rouges, Ribes sanguineum
  • Daphné d'hiver, Daphne odora «Aureomarginata»
  • Daphnoides Rhododendron, Rhododendron «Daphnoides»
  • Salal, Gaultheria shallon
  • Orange simulée mexicaine, Choisya «Aztec Pearl»
  • Sweetbox parfumée, Sarcococca ruscifolia
  • Skimmia cultivars
  • Daphné hybride panaché, Daphne × burkwoodii «Carol Mackie»
  • Daphné hybride, Daphne x transatlantica «Parfum éternel
  • Huckleberry à feuilles persistantes, Vaccinium ovatum
  • Meserve Hybrid Hollies, Ilex x meserveae «Blue Boy», «Blue Girl», «Blue Prince», «Blue Princess», «China Boy», «China Girl», «Berry Magic» et «Ebony Magie»
  • Grand raisin de l'Oregon, Berberis aquifolium (synonyme Mahonia aquifolium)
  • Osmanthus ou faux houx, Osmanthus heterophyllus
  • Cultivars de houx anglais Ilex aquifolium «Ferox Argenta» et «Gold Coast»
  • Berberis x gladwynensis «William Penn»
  • Eucryphia glutinosa
  • Cultivars résistants aux maladies de Firethorn tels que Pyracantha «Mohave», et P. koidzumii «Victoire
  • Oregon Ash, Fraxinus latifolia
  • Caféier du Kentucky, Gymnocladus dioicus
  • Arbre de pluie d'or, Koelreuteria paniculata
  • Katsura, Cercidiphyllum japonica
  • Tulipier américain, Liriodendron tulipifera
  • Arbre de l'érudit japonais, Sophora japonica
  • Douglas Aubépine, Crataegus douglasii
  • Lavelle Aubépine, Crataegus x lavalleei
  • Pommetier de l'Ouest, Malus fusca
  • Autres espèces de sorbier, Sorbus commixta et S. huphensis
  • Aubépine de Washington, Crataegus phaenopyrum
  • Pomme sauvage, Malus «Evereste»
  • Amélanchier occidental, Amelanchier alnifolia
  • Aubépine de Columbia, Crataegus columbiana
  • Sitka Mountain Ash, S. sitchensis

Menu de section

Aimez-nous sur facebook!

Commission de contrôle des mauvaises herbes nuisibles de l'État de Washington

1111 Washington Street SE
Olympia WA 98504


Partager Toutes les options de partage pour: Évitez les espèces envahissantes: Plantez ceci, pas cela

Alternatives aux invasifs attrayants

Toutes les plantes populaires ne méritent pas leur bonne réputation. Prenez le buisson ardent, par exemple. Son feuillage d'automne écarlate séduit les jardiniers depuis des générations. Mais ce vieux favori a un sombre secret: il se propage comme une traînée de poudre. Et tandis que la plupart des plantes prolifiques peuvent être contrôlées par une taille régulière, le buisson ardent appartient à toute une bande d'arbustes communs qui semblent déterminés à dominer le monde.

Ces voyous de jardin sont connus comme «envahissants», un terme réservé à toute plante non indigène qui échappe aux limites des lits et des bordures, se fraye un chemin dans les écosystèmes locaux, évince les plantes indigènes et, à son tour, détruit les habitats naturels de la faune. Beaucoup de ces fauteurs de troubles sont encore largement vendus dans les pépinières locales et par correspondance, mais ce n'est pas parce que vous pouvez acheter une plante que vous devriez le faire. Le défi est de trouver des alternatives bien élevées qui sont tout aussi ornementales. Les suggestions de plantes suivantes mettent fin à ce dilemme pour sept des arbustes les plus nocifs du pays. Et c'est le moment idéal pour faire l'échange: les arbustes plantés dans les températures plus fraîches de l'automne ont une période de semaines sans stress pour s'enraciner en vue d'une poussée de croissance au printemps.

Plante à problème: Rose de Sharon

(Hibiscus syriacus)

Pourquoi c'est populaire: Fleurs exotiques de fin d'été

Là où c'est le problème: AR, IN, KY, LA, MD, NJ, PA, VA, WV

Alternative à la rose de Sharon: Hortensia à feuilles de chêne

(Hydrangea quercifolia)

Pourquoi c'est exceptionnel: Ce natif du sud possède des fleurs d'été blanches de longue durée qui se fanent au rose. Son feuillage en forme de feuille de chêne a une belle couleur d'automne. Pousse jusqu'à 8 pieds de haut et de large.

Ce dont il a besoin: Plein soleil à mi-ombre moyen, sol bien drainé

Zones: 5 à 9

Rose of Sharon Alternative: Rose confédérée

(Hibiscus mutabilis)

Pourquoi c'est exceptionnel: L'automne est la haute saison de cet arbuste, lorsque de grandes fleurs ébouriffées en blanc et rose pointent ses branches. Celles qui poussent dans la zone 8 ou plus froide meurent en hiver, mais reviennent chaque printemps sous forme d'arbustes de taille normale avec de nouvelles pousses de 6 à 8 pieds de haut.

Ce dont il a besoin: Sol moyen plein soleil à mi-ombre

Zones: 7 à 10

Alternative à la rose de Sharon: Swamp Rose Mallow

(Hibiscus moscheutos)

Pourquoi c'est exceptionnel: À la vue des fleurs de la taille d'une assiette de ce natif, vous penserez avoir atterri sous les tropiques. La série Disco Belle présente des fleurs rouges, roses ou blanches, tandis que les hybrides à feuilles violettes, tels que «Kopper King», offrent l'avantage supplémentaire d'un feuillage coloré. Cet arbuste meurt en hiver mais se gonfle chaque été, atteignant jusqu'à 8 pieds de haut.

Ce dont il a besoin: Sol plein soleil moyen à humide

Zones: 4 à 9

Plante à problème: Lantana

(Lantana camara)

Pourquoi c'est populaire: Fleurs durables dans une gamme de couleurs

Là où c'est le problème: AZ, FL, LA, SC, TX

Alternative à Lantana: Lantana, cultivars stériles

(Lantana camara)

Pourquoi c'est exceptionnel: Contrairement à leurs frères et sœurs auto-ensemenceurs, les nouvelles variétés stériles, telles que «New Gold» (illustré), ne donneront pas de semis. Poussant jusqu'à 4 pieds de haut, ces longues culottes bouffantes attirent les papillons et se déclinent dans un arc-en-ciel de teintes.

Ce dont il a besoin: Sol moyen en plein soleil, bien drainé

Zones: 8 à 11

Alternative à Lantana: Rose 'The Fairy'

(Rosa 'La fée')

Pourquoi c'est exceptionnel: Facile d'entretien, à croissance basse et à floraison longue, la rose 'The Fairy' a de minuscules fleurs roses du printemps à l'automne, résiste aux maladies et fait un couvre-sol fantaisiste. Jusqu'à 3 pieds de haut et de large.

Ce dont il a besoin: Sol moyen en plein soleil, bien drainé

Zones: 5 à 9

Alternative à Lantana: Sage d'automne

(Salvia greggii)

Pourquoi c'est exceptionnel: Il peut porter le nom de sauge d'automne, mais cette plante de 3 pieds de haut fleurit du début de l'été jusqu'à l'automne. Les fleurs sont généralement rouges et ressemblent à des trompettes, mais vous trouverez également des variétés en rose, violet et blanc. Originaire du désert du Texas, la sauge d'automne préfère le temps sec et peut supporter des températures glaciales dans les régions arides.

Ce dont il a besoin: Sol sec et bien drainé

Zones: 6 à 10

Plante à problèmes: buisson aux papillons

(Buddleia davidii)

Pourquoi c'est populaire: Fleurs d'été parfumées qui attirent les pollinisateurs

Là où c'est le problème: CA, CT, NJ, NY, OU, PA, WA, WV

Alternative au buisson aux papillons: Summersweet

(Clethra alnifolia)

Pourquoi c'est exceptionnel: Au plus fort de sa floraison estivale, vous sentirez cet arbuste au parfum épicé avant de le repérer. La plupart des variétés fleurissent en blanc, mais pour une touche de rose, essayez 'Ruby Spice' (illustré). Cet indigène attire les oiseaux, les abeilles et les papillons, se transforme en or à l'automne et grandit en moyenne de 5 à 8 pieds de haut et de 4 à 6 pieds de large.

Ce dont il a besoin: Le plein soleil à mi-ombre préfère un sol moyen à humide mais tolère des conditions argileuses et détrempées

Zones: 3 à 9

Alternative au buisson aux papillons: fleur à sept fils

(Heptacodium miconioides)

Pourquoi c'est exceptionnel: Ce joyau sous-utilisé affiche des fleurs blanches parfumées jusqu'à la fin de l'été, suivies de fruits rose-violet à l'automne et d'un affichage attrayant d'écorce de couleur crème en hiver. Naturellement un très grand arbuste de 20 pieds de haut sur 10 pieds de large, il peut servir de petit arbre avec un peu d'élagage.

Ce dont il a besoin: Sol moyen en plein soleil, bien drainé

Zones: 5 à 9

Butterfly Bush Alternative: Lilas coréen 'Miss Kim'

(Syringa pabescens subsp. Patula 'Miss Kim')

Pourquoi c'est exceptionnel: Adoré pour ses radeaux de fleurs rose lavande aux parfums décadents, 'Miss Kim' fleurit à l'aube de l'été (plus tard que la plupart des lilas), ce qui en fait un excellent substitut du buisson aux papillons. Il garde une forme ordonnée car il pousse de 6 à 8 pieds de haut et de large, et s'enroule chaque saison avec un affichage de feuillage d'automne bordeaux.

Ce dont il a besoin: Sol moyen en plein soleil, bien drainé

Zones: 3 à 8

Usine à problème: Bush brûlant

(Euonymus alatus)

Pourquoi c'est populaire: Feuillage d'automne écarlate

Là où c'est le problème: CT, IL, IN, KY, ME, MD, MA, MN, MO, NH, NJ, NY, OH, PA, TN, VT, VA, WV, WI

Alternative à Burning Bush: Sumac parfumé

(Rhus aromatica)

Pourquoi c'est exceptionnel: La couleur automnale de ce natif est hors du commun, et il porte également des grappes de fleurs crème au printemps. Les plantes femelles offrent des baies d'été rouges floues que les oiseaux dévorent. La plupart des variétés poussent de 2 à 6 pieds de haut et coloniseront lentement une zone de 6 pieds.

Ce dont il a besoin: Plein soleil à mi-ombre sol moyen à sec et bien drainé

Zones: 3 à 9

Alternative à Burning Bush: Myrtille

(Vaccinium corymbosum), illustré, et (V. ashei)

Pourquoi c'est exceptionnel: La myrtille indigène est surtout connue pour ses fruits sucrés, mais la beauté de cet arbuste est trop souvent négligée. Les deux espèces sont disponibles dans une variété de tailles et promettent un feuillage d'automne brillant et des fleurs printanières en forme de cloche.

Ce dont il a besoin: Sol acide, bien drainé, plein soleil à mi-ombre

Zones: 3 à 9

Alternative à Burning Bush: Virginia Sweetspire

(Itea virginica)

Pourquoi c'est exceptionnel: Le feuillage d'automne flamboyant de ce indigène n'est qu'une de ses nombreuses vertus. S'arrêtant à seulement 5 pieds, cet arbuste adaptable tolère un sol marécageux, de l'argile et une ombre dense. En été, il présente un brillant spectacle de fleurs blanches parfumées en hiver, ses tiges rouges nues continuent d'attirer l'attention.

Ce dont il a besoin: Le plein soleil à mi-ombre préfère un sol humide

Zones: 5 à 9

Plante à problème: Barberry

(Berberis thunbergii)

Pourquoi c'est populaire: Le feuillage rouge, violet ou or offre une alternative au vert.

Là où c'est le problème: CT, DE, IL, IN, IA, ME, MD, MA, MI, MN, NH, NJ, NY, NC, OH, PA, VT, VA, WV, WI

Alternative à l'épine-vinette: Ninebark

(Physocarpus opulifolius)

Pourquoi c'est exceptionnel: Cet indigène robuste offre des fleurs en forme de boule de neige au printemps et un feuillage dans plusieurs teintes vives. Le 'Little Devil' de 4 pieds de haut (illustré) est un nain vêtu de bordeaux qui remplace particulièrement l'épine-vinette. La plupart des autres variétés atteignent jusqu'à 8 pieds de haut et de large.

Ce dont il a besoin: Plein soleil à mi-ombre sol moyen à sec et bien drainé

Zones: 2 à 8

Alternative à l'épine-vinette: Weigela

(Weigela florida)

Pourquoi c'est exceptionnel: Weigela arbore des feuilles somptueusement colorées dans des tons de rouge, violet, or ou crème, selon la variété. Et au printemps, ces beautés produisent des fleurs en forme de trompette dans une gamme de roses. Le vin et les roses de 5 pieds de haut (illustré) est un favori commun avec des fleurs magenta, un feuillage de couleur merlot et une forme compacte et arrondie.

Ce dont il a besoin: Sol moyen en plein soleil, bien drainé

Zones: 4 à 8

Alternative à l'épine-vinette: Leucothoe

(Leucothoe fontanesiana)

Pourquoi c'est exceptionnel: Ce natif sous-utilisé brille avec des feuilles persistantes principalement brillantes que les cerfs échantillonnent rarement. 'Rainbow' (illustré) est une variété panachée qui pousse de 3 à 5 pieds de haut et de large, tandis que 'Scarletta' est un arbuste à feuilles rouges spectaculaire mesurant jusqu'à 2 pieds de haut et 3 à 4 pieds de large. Les deux affichent des fleurs blanches au printemps.

Ce dont il a besoin: L'ombre complète à partielle préfère les sols humides et acides

Zones: 5 à 9

Plante à problème: troène chinois

(Ligustrum sinense)

Pourquoi c'est populaire: Résistant aux cerfs et excellent comme haie

Là où c'est le problème: AL, AR, FL, GA, KY, LA, MA, MS, NC, OK, SC, TN, TX, VA

Alternative au troène chinois: Inkberry

GAP Photos / Nova Photo Graphik

(Ilex glabra)

Pourquoi c'est exceptionnel: Ce natif adaptable fait une belle haie à feuilles persistantes, de 3 à 8 pieds de haut et de large. Taillez au début du printemps pour empêcher les plantes de pousser sur les jambes, ou sélectionnez une variété compacte, comme «Shamrock» ou «Densa». Les cerfs laissent généralement le feuillage seul, tandis que les oiseaux se déchaînent à l'automne pour ses baies noires.

Ce dont il a besoin: Sol acide et plein soleil à mi-ombre

Zones: 4 à 9

Alternative au troène chinois: Texas Ranger

(Leucophyllum langmaniae)

Pourquoi c'est exceptionnel: Résistant à la sécheresse et à la chaleur, cet arbuste prospère là où de nombreuses plantes de haie traditionnelles se débattent. Ses branches ont des fleurs de lavande de l'été à l'automne et un feuillage argenté ou vert. 'Rio Bravo' (illustré) est extra-compact, tandis que 'Lynn's Legacy' a des fleurs plus grandes qui poussent toutes deux de 1,50 mètre de haut et de large.

Ce dont il a besoin: Sol sec et bien drainé

Zones: 8 à 11

Alternative au troène chinois: Abelia

(Abelia x grandiflora)

Pourquoi c'est exceptionnel: Facilement façonné, cet arbuste forme une haie de 3 à 6 pieds de haut et fleurit en été avec des fleurs blanches parfumées. Les variétés comprennent des plantes à feuilles vertes solides ainsi que des plantes aux couleurs vives, telles que «Kaleidoscope» (illustré). Pour une ramification complète, donnez à abelia un endroit ensoleillé et taillez régulièrement.

Ce dont il a besoin: Plein soleil à mi-ombre moyen, sol bien drainé

Zones: 5 à 9

Problem Plant: Saltcedar

(Tamarix ramosissima)

Why it's popular: Summer flowers and fine-textured leaves

Where it's Trouble: AZ, CA, CO, ID, KS, NE, NV, NM, ND, OK, OR, SD, UT, WA

Saltcedar Alternative: Smoke Bush

(Cotinus coggygria)

Why it's a standout: In summer, a lather of rosy flowers tops this 15-foot-tall shrub in fall, its leaves turn bright shades of red and orange. For a purple-leaved variety, try 'Royal Purple' or the hybrid 'Grace.'

What it needs: Full sun average to dry, well-drained soil

Zones: 5 to 9

Saltcedar Alternative: Desert Willow

(Chilopsis linearis)

Why it's a standout: Boasting wispy foliage and long-lasting blooms, this fast-growing native grows up to 35 feet tall and is covered from spring to fall with sweet-scented pink flowers that attract hummingbirds.

What it needs: Full sun to partial shade dry, well-drained soil

Zones: 6 to 9

Saltcedar Alternative: Fernbush

(Chamaebatiaria millefolium)

Why it's a standout: A tough, drought-resistant native of the Southwest, this 3- to 5-foot-tall shrub boasts fern-like silvery leaves that are evergreen in mild climates and release a spicy fragrance when brushed against. In summer, it flaunts pointed clusters of rose-like flowers, and in fall, cool temperatures turn its foliage a sunny yellow.

What it needs: Full sun dry, well-drained soil

Zones: 4 à 8

Problem Plant: Scotch Broom

(Cytisus scoparius)

Why it's popular: Fragrant spring flowers and fine-textured foliage

Where it's Trouble: CA, CT, ID, MD, MA, MT, NJ, NY, NC, OR, PA, SC, TN, VA, WA

Scotch Broom Alternative: Shadbush

(Amelanchier)

Why it's a standout: All you really need to know about this native is that it has a canopy of white flowers in spring, followed by berries you can eat (if birds don't beat you to them) and a grand finale of showy orange-red leaves. For the best fall foliage, try 'Autumn Brilliance.' At 15 to 25 feet tall and wide, this shrub requires some room but is easily pruned.

What it needs: Full sun to partial shade average to moist, well-drained soil

Zones: 4 to 9

Scotch Broom Alternative: Rosemary

(Rosmarinus officinalis)

Why it's a standout: For fine texture and delicate flowers, look no further than edible rosemary. Ranging from 2 to 6 feet tall, this Mediterranean beauty is evergreen, drought resistant, and salt tolerant. It rarely tempts deer and grows well in beds or pots. 'Tuscan Blue' (shown) is known for its long-lasting flowers, while 'Arp' is more cold hardy than other varieties, tolerating Zone 6.

What it needs: Full sun average to dry, well-drained soil

Zones: 7 to 10

Scotch Broom Alternative: Vernal Witch Hazel

(Hamamelis vernalis)

Why it's a standout: Witch hazel is legendary for its spicy-scented flowers, but this species blooms earlier and longer than most, sporting bicolor flowers from late winter to early spring. In summer, its green foliage meshes well with other plants and then takes center stage in fall, turning a brilliant yellow. This shrub grows 6 to 10 feet tall but accepts pruning readily.

What it needs: Full sun to partial shade average to moist, well-drained, acidic soil

Zones: 4 à 8

Scotch Broom Alternative: Vernal Witch Hazel

(Hamamelis vernalis)

Why it's a standout: Witch hazel is legendary for its spicy-scented flowers, but this species blooms earlier and longer than most, sporting bicolor flowers from late winter to early spring. In summer, its green foliage meshes well with other plants and then takes center stage in fall, turning a brilliant yellow. This shrub grows 6 to 10 feet tall but accepts pruning readily.

What it needs: Full sun to partial shade average to moist, well-drained, acidic soil

Zones: 4 à 8

Problem Plant: Shrub Honeysuckle

(Lonicera maackii, L. morrowii, et L. tatarica)

Why it's popular: Fragrant spring flowers, followed by red fruit

Where it's Trouble: CT, IL, IN, IA, ME, MD, MA, MI, MN, MT, NE, NH, NJ, NY, ND, OH, PA, RI, UT, VT, WA, WV, WI, WY

Shrub Honeysuckle Alternative: Mock Orange

(Philadelphus)

Why it's a standout: Mock orange's white spring flowers are a favorite for butterflies and have a delicious citrus scent. This shrub also boasts pretty peeling bark, which you can show off by pruning out a few lower limbs. Varieties can grow up to 10 feet tall, but for smaller gardens, try 'Miniature Snowflake,' a double-flowered cultivar that stands just 3 feet tall.

What it needs: Full sun to partial shade average, well-drained soil

Zones: 4 à 8

Shrub Honeysuckle Alternative: Sweet Olive

(Osmanthus fragrans)

Why it's a standout: In warm climates, sweet olive's tiny white to orange flowers perfume the air from fall through winter. To make the most of its fragrance, grow this drought-tolerant evergreen near a pathway or an entrance. Sweet olive can reach 8 to 15 feet tall and wide, but it's typically pruned shorter or trained as a tree.

What it needs: Full sun to partial shade average to moist, well-drained soil


UNH Extension

New Hampshire’s invasive species regulations currently prohibit the collection, sale, transport, distribution, propagation or transplantation of prohibited invasive plants. Invasive plants are non-native plant species that spread rapidly by seed or vegetative means and pose a threat to agriculture, forests, wetlands, wildlife, and other natural resources of the state. Of the thirty-five upland plant species on the current (2017) Prohibited Invasive Species list (Table 1), three were historically popular and widelyplanted shrubs or trees: burning bush (Euonymus alatus), Japanese barberry (Berberis thunbergii) and Norway maple (Acer platanoides). It is illegal in New Hampshire to collect, transport, sell, distribute, propagate or transplant any living or viable portion of any listed prohibited invasive plant species including all of their cultivars, varieties, and specified hybrids, but removal of preexisting plants is not required by the law.

An additional plant list, known as the Watch List (Table 2), identifies species of additional concern that do not currently meet the criteria for the prohibited list. Invasive aquatic species are listed elsewhere, as noted at the bottom of Table 2. For information on identification and removal of invasive plants in New Hampshire, please see the NH Division of Plant Industry’s webpage. Neighboring states have their own invasive species regulations which may differ from New Hampshire’s.

As people become aware of environmental concerns related to the spread of these plants into native and naturalized areas, many property owners actively seek suitable plant replacements for their landscapes. UNH Extension worked with green industry groups to develop the following lists of suggested alternatives for consumers and landscapers. The lists are not meant to be comprehensive, but include several adaptable plant choices which are readily available at nurseries and have performed well in New Hampshire landscapes. While recognizing that no single plant can substitute directly to perform all the functional and aesthetic qualities of the invasive plant of concern, the list provides suggestions suitable for a range of site conditions and landscape functions. Other plants may suit the purpose as well.

Alternatives for Burning Bush (Euonymus alatus)

Burning bush was for many years a popular component of the landscape, valued for its brilliant red fall color. Its adaptable nature and stress tolerance allow it to thrive in shade or sun and throughout a wide range of soil conditions. It has a dense, widemounded or spreading form up to 20’ wide and 20’ high at maturity. The ridged bark is an identifying characteristic. Its prolific seeds are eaten and spread by birds and other wildlife. Consider the following alternatives when selecting alternative large shrubs for fall color. All are deciduous shrubs.

Highbush-cranberry (Viburnum trilobum) is not related to true cranberry, but has similar berry-like fruit that are good food for wildlife and sometimes used by humans in jams or sauces. This native plant is hardy throughout the state. Coarse in texture and form, it is adaptable to most soils, and likes full sun or partial shade. While the fall color is subdued compared to burning bush, it has multi-seasonal interest with large white flower clusters in spring, clusters of attractive fruit that may last through the winter, and burgundy fall foliage. Mature size varies according to the cultivar, but plants may grow 8’-10’ tall and wide. A word of caution, however--the viburnum leaf beetle, an invasive insect, does find this species an attractive host and may defoliate the plants in some years.

Highbush blueberry (Vaccinium corymbosum) Grown primarily for its large edible berries, highbush blueberry also makes an excellent landscape plant in the right conditions i.e., moist, acidic soils in full sun to partial shade. Blueberries should be mulched each year to protect the shallow roots from drought or cold exposure. Native, cold hardy to zone 3, and slow in growth, the plants develop an upright, spreading form, up to 12’ tall and 6’-8’ wide. Fall leaf color may be red or orange, depending on the variety. This is one of the best plants for wildlife including insects, birds and a wide array of mammals.

Redvein enkianthus (Enkianthus campanulatus) Fall color varies, ranging from true gold to bright red, but all are very attractive. In addition, lovely clusters of pink to white bell-shaped flowers appear in spring. A slow-grower at first, this plant has a unique upright, open habit when young and fills out as it matures, reaching 6’-10’ tall and half as wide. It requires acid, moist soil for best growth, is best in partial shade, and is hardy to zone 4. Native to Japan.

Fothergilla (Fothergilla gardenii or Fothergilla major) Fothergilla is an underused plant, with great fall foliage in shades of yellow, orange and red, all on the same plant. It also has fragrant, white bottlebrush flowers in spring, and a dense rounded form with medium texture. F. gardenii (2’-4’ high and wide) is a smaller version of F. major, which can grow 6’-10’ and form colonies from suckers. Like Enkianthus, it needs acid, moist soil, and full to partial sun. Native to the southeastern U.S., it may not be hardy north of zone 5.

Red chokeberry (Aronia arbutifolia) Native to New England, red chokeberry is an attractive, slow- growing plant, 6’-10’ high and 3’-5’ wide, forming colonies through suckers. It is adaptable to most soil conditions from dry to wet, does well in sun to partial shade, and looks best in a naturalistic planting. It has attractive red berry-like fruit (not considered edible by humans, but serving as a late winter food source for birds) and red fall foliage. ‘Brilliantissima’ is a common selection often said to equal burning bush in fall color. Hardy to zone 4.

Alternatives for Japanese barberry (Berberis thunbergii)

Japanese barberry is a durable, dense mounded, lowmaintenance plant, most popular for its red or purpleleaved cultivars which add color to the shrub border. Potential alternatives include some plants that provide the red color but not the compact form, and others that provide the desired form but not the red color. Unfortunately, it’s hard to find both in one plant.

Weigela (Weigela florida) Old fashioned weigela tends to be a spreading, dense, rounded shrub which may grow as large as 6-8 feet tall, but a proliferation of new cultivars allows you to choose more compact plants and burgundy or purple-leaved cultivars if desired. It can provide a very nice splash of color in the border with prolific pink (or red or white) flowers as well. Best in full sun and adaptable to many soils, weigela is not native, but is generally hardy to zone 4 or even 3 with the selection of the proper cultivar.

Slender deutzia (Deutzia gracilis) This is another good match for the low, broad mounding form of Japanese barberry, normally 2-4 feet tall and wide but new ground-cover types (1-2’) are now being marketed. It is a graceful low shrub with abundant white (or pink) flowers in spring and some show attractive burgundy fall color. Suitable for zones 5 and 6, not native to the U.S., the plant is tough and adaptable, and very ornamental when in bloom in the spring.

Atlantic (or common) ninebark (Physocarpus opulifolius) Hardy to zone 3, this durable and adaptable shrub is an upright grower, coarse in texture. There are a number of purple leaved cultivars available on the market, with variable sizes ranging from 3’-10’ high. All have white flowers in midsummer and attractive peeling bark although it’s hard to see because of the dense growth. Cut them back in winter to keep plants more compact. A good native plant for bird shelter and pollinator support.

Shrub roses (Rosa species and hybrids) Hardy shrub roses can substitute for the dense, mounding form of barberry, but the flowers make roses a focal point in the landscape. There are now hundreds of shrub roses for landscape use that are more reliable than grafted or hybrid tea roses and provide a long bloom season without requiring dead-heading. None are native except for Virginia rose, which is tall and thorny, and nearly all the roses have green leaves rather than burgundy. Proper selection and placement is critical if you want to minimize maintenance, since they vary widely in size and form.

Do not buy roses grafted onto Rosa multiflora rootstock, as multiflora rose is a prohibited invasive plant in New Hampshire. Many roses are still subject to Japanese beetles and diseases such as black spot and powdery mildew, although improved disease resistance is claimed by many types. Winter hardiness may also vary greatly, so seek out types developed in northern U.S. or Canada. Rose hips make good winter food for birds and mammals, and the dense thorny branches provide excellent nesting cover for songbirds.

A few more deciduous native shrubs you might consider using in place of burning bush or Japanese barberry include sweet pepperbush (Clethra alnifolia), small bayberry (Morella caroliniensis) and fragrant sumac (Rhus aromatica).

Alternatives for Norway maple (Acer platanoides)

Norway maple, introduced from Europe in 1756, became one of the most frequently planted street trees in the eastern and north central regions of the United States. Its popularity can be explained by its rapid early growth rate, site adaptability, ease of transplanting, and tolerance of urban conditions including exposure to road salt. The cultivar ‘Crimson King’ has attractive maroon-red leaves all summer and became a favorite shade tree for home and commercial landscapes.

When selecting an alternative for this large-growing, attractive shade tree, consider the conditions at the intended planting site. While there is no shortage of desirable tree species to choose from, most are not as widely adaptable and tolerant as Norway maple.

Some salt tolerant shade trees hardy to zone 3

Red maple (Acer rubrum) has red spring color when in bloom, turning green as the foliage appears. Although red maple is native throughout much of the eastern U.S., cold hardiness of seedlings or grafted varieties is not always consistent and it is important to purchase plants from grown from northern stock. Red maple will tolerate wet soils and a moderate amount of salt, unlike sugar maple. Red maple reaches 75’ tall by 60’ wide at maturity.

Northern red oak (Quercus rubra). Another large tree, 75’ tall by 60’ wide, northern red oak is sometimes difficult to establish and slow to start growing, but makes a nice green shade tree for lawn areas or parks. It is one of New England’s most common, native forest trees, but needs deep soil and may develop chlorosis in urban soils with high pH. The prolific acorns may be an annoyance to some people, but the squirrels love them.

Gingko (Gingko biloba) is slow-growing but very long lived once established and has a nice, clear yellow fall color. It is salt, heat and drought tolerant, making it a good urban tree if given adequate room to grow. The tree will often reach 75’ tall by 40’ wide, sometimes larger. Most Gingko in the nursery trade are male clones because female trees have malodorous fruit. Native to China, it is one of the oldest tree species still in existence, said to be 150-200 million years old.

Lilas japonais (Syringa reticulata) is a good choice for a smaller tree perhaps as large as 30’ x 20’ at maturity, but smaller cultivars are available. It can tolerate high pH soils. has lilac-type white blossoms in mid-summer (but lacks a desirable fragrance) and attractive cherry-like bark. ‘Ivory Silk’ and a few other cultivars are popular selections for more compact form and prolific bloom. It is not native and has been reported to become weedy in some circumstances. Of course, common lilac (Syringa vulgaris) can also be planted but generally forms a large multistemmed shrub rather than a tree form.

Some red-leafed trees

Some red-leafed trees European beech (Fagus sylvatica). Numerous green leaved selections of this tree are available, but ‘Riversii’ European beech is one of the few large shade trees with purple leaves. This tree becomes enormous over time, at least 60’ tall by 45’ wide, so should not be used as a street tree or in other areas with limited growth potential. The nuts provide excellent wildlife food and the bark is grey and smooth like an elephant’s hide.

Flowering crabapple (Malus species and hybrids) or purple leaf plum (Prunus cerasifera). For those who must have a purple-leaved tree, a few cultivars of flowering crabapple or plum fit this order. These are all much smaller than Norway maple, generally15’-30’ high and 15’-25’ wide at maturity. Choose disease-resistant cultivars where possible, and prepare to tolerate insect pests such as Eastern tent caterpillar, as well as susceptibility to several diseases which could cause the trees to be short-lived. Plums especially are often subject to winter injury, so are best planted in zone 5 or 6, whereas most crabapples are suitable into zone 4. Although not native, both Malus and Prunus are beautiful in bloom and they provide fruit and cover for birds and other animals.

Photo credits

1 Leslie J. Mehrhoff, University of Connecticut, Bugwood.org

2 David Stephens, Bugwood.org

3 T. Davis Sydnor, The Ohio State University, Bugwood.org

5 Tom DeGomez, University of Arizona, Bugwood.org Use of photos from Bugwood.org are licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 License.

All other photos are by the author.

Download the Resource for the complete fact sheet and a printable version.


16. Japanese Honeysuckle

Japanese honeysuckle (Lonicera japonica) is another attractive, sweet-smelling specimen that turns out to be a sinister foe.   This vigorous, fast-growing twining vine has fragrant yellow flowers that appear from June to October, and it grows to 30 feet. When planted deliberately, it is used as a ground cover, but it is considered an exotic invasive across the entire Midwest.

If planted in the garden, great care should be taken to keep the plant in check, including aggressively cutting it back regularly. When it escapes, this plant can break tree limbs with its heavy weight and kill shrubs and trees by girdling them with strong vines.


Voir la vidéo: Espèces exotiques envahissantes: 5 étapes pour protéger son lac